4-PATTES-forest
debout-forest
short-forest

I’M CARMENLY

Après des études classiques en commerce, marketing et communication, je souhaite développer ma créativité et assouvir ce besoin en obtenant un diplôme en Graphisme Design à Nice. J’entre dans la vie professionnelle en 2005, en tant que dessinatrice vectorielle. Mon goût pour la peinture se développe lentement et je choisi naturellement l’acrylique et décide d’y intégrer différentes autres matières au fur et à mesure de mes expériences. Mes premières toiles naîtront en 2008…

Ma pulsion créatrice à la fois douce et insolente, se nourrit d’abord de la représentation de la femme dans la société. Travaillant dans le modèle iconique des artistes tels que Andy Warhol et Roy Lichtenstein, j’intègre les couleurs « BOLD » à mes œuvres où les lignes séduisantes et les formes intrigantes se mélangent pour produire des visions personnelles. Mes peintures heurtent dans leur simplicité graphique. Les aplats de couleurs électriques jouent les uns avec les autres pour produire des toiles de dimension subtile et d’humeur intense. La sensualité naît des contrastes et des nuances dramatiques.

La prééminence des couleurs, des lignes, et des aplats apportent à mon travail, une force symbolique et un réalisme. Après avoir raconté toutes ces années, les histoires de « mes » femmes à travers un regard ou une attitude, je décide en 2016 de revoir toute ma démarche et d’aller vers un renouveau artistique, tant dans le traité que dans le sujet. Je délaisse l’acrylique pour l’aquarelle et tend à travailler de manière beaucoup plus spontané, en utilisant par exemple le dripping. Ce qui me touche dorénavant est d’immortaliser des âges, des rides, des visages à caractère qui me touchent et de tenter de créer un dialogue entre le spectateur et le sujet de ma toile. Envoûtée par les couleurs, je les choisis en fonction de mon sujet, de mes humeurs et de leurs symboliques. Je les utilise comme un outil traduisant un état d’esprit et une certaine part de mélancolie. Ce travail intérieur axé d’avantages vers la poésie que vers la simple reproduction, tend à une esthétique relationnelle retranscrit avec une douceur féminine.